Que faut-il pour tester dans DevOps ? Principaux défis et solutions

-

Traditionnellement, les tests ont été perçus comme un goulot d’étranglement dans le Cycle de développement (Software Development Life Cycle (SDLC)), ce qui entraîne des retards dans la livraison. Les organisations ont depuis longtemps adopté le modèle Agile/DevOps, mais non-problèmes, notamment pour atteindre l’équilibre idéal entre vitesse et qualité.

Pour les entreprises DevOps, il est vital de repenser les approches de test pour atteindre l’agilité à l’échelle. Les rôles se chevauchent en grande partie, par exemple entre les analystes commerciaux et les testeurs d’assurance qualité. Le rôle du testeur est-il réduit à cause de ce chevauchement ou à cause de l’automatisation ?

Chaque organisation étant unique, avec son propre ensemble d’attentes et de défis dans l’adoption des DevOps, il n’y a pas d’approche toute faite pour les tests dans les DevOps. Au contraire, il existe des pratiques exemplaires largement reconnues pour les tests continus et l’obtention des meilleurs résultats à l’aide d’un pipeline DevOps multioutils.

Plongeons dans la réalité des essais dans le cadre de DevOps :

QA (ou AQ) contestée

Dans l’approche en cascade, l’équipe d’assurance qualité obtient une construction qui est déployée dans l’environnement désigné. Les testeurs commencent alors par des tests fonctionnels et de régression. Le build reste avec l’équipe pendant quelques jours avant que l’équipe ne l’approuve.

La méthode DevOps

Les testeurs alignent maintenant leurs efforts de test sur les équipes de développement de la CI/CD. L’équipe veille à ce que tous les cas de test susceptibles d’être automatisés le soient et atteignent une couverture optimale. Les environnements sont normalisés et le déploiement sur les boîtiers d’assurance qualité est automatisé.

En outre, toutes les tâches de prétest et de post-test sont également automatisées et alignées sur le cycle de l’IC.

Les DevOps nécessitent un niveau élevé de collaboration entre les fonctions de la chaîne de livraison. Cela brouille les frontières entre les nombreux rôles des participants à cette chaîne. Par-dessus tout, chacun doit contribuer à la chaîne. Ainsi, un analyste commercial peut contribuer de manière significative au processus d’assurance qualité. Les développeurs peuvent ajouter des cas de test, les personnes dédiées à l’assurance qualité peuvent configurer l’automatisation.

Pouvez-vous supprimer le rôle d’assurance qualité ?

Si tout le monde peut contribuer à l’élaboration d’un produit de meilleure qualité, personne ne peut remplacer entièrement le rôle d’assurance qualité. Ce n’est pas pour rien que l’assurance qualité est essentielle pour les opérations de développement.

Voici un rôle qui se concentre sur toutes les différentes stratégies de test et sur la conception globale des tests. Le fait de disposer de personne ou d’une équipe QA dédiée vous permet de réaliser des tests complets et de couvrir tous les aspects des tests, qu’ils soient manuels, de régression, fonctionnels, exploratoires, de performance, automatisé, etc.

Quel est le mélange et l’équilibre idéal entre développement et tests pour DevOps ?

Sélection des approches idéales de développement et de test pour les DevOps

Comme chacun dans la chaîne est responsable de la qualité et du respect des délais de livraison, la stratégie de test DevOps ne fonctionnera pas si l’équipe entière n’est pas impliquée.

Par exemple, pour parvenir à une automatisation à l’échelle pour chaque demande d’extraction et changement de code :

  • Impliquer les testeurs de l’entreprise pour effectuer des tests manuels et exploratoires en tirant parti de l’automatisation des tests sans code.
  • Inclure les développeurs comme testeurs pour concevoir des scripts d’automatisation des tests fonctionnels et non fonctionnels à l’aide d’un cadre.
  • Les développeurs peuvent également créer des tests unitaires et élaborer des tests d’acceptation.
  • L’assurance qualité et le développement doivent collaborer et identifier les domaines touchés par une construction particulière et exécuter les cas de tests connexes en plus d’un « sanity test pass ».
  • Il est important de configurer les outils d’analyse et de couverture du code pour assurer une couverture maximale du code.

Prendre le temps de faire des tests manuels/exploratoires

On s’attend à ce que DevOps permette de déployer du code chaque semaine, chaque jour ou même plusieurs fois par jour. Quelle est la place des tests manuels ou exploratoires dans cette cadence ?

Il est idéal pour tester de petits morceaux de modifications de code et permettre aux testeurs de les valider sur leurs propres environnements et d’utiliser des indicateurs de caractéristiques. Idéalement, les tests manuels devraient avoir lieu dans une certaine mesure à chaque petite modification du code. La meilleure façon d’y parvenir sans affecter les délais et la souplesse est d’identifier des tests ciblés autour de ce que les tests automatisés auraient pu manquer.

Des tests exploratoires peuvent être entrepris au niveau de la préproduction ou de l’intégration, en utilisant là encore des indicateurs de fonctionnalités pour éviter de casser une expérience en production.

Utiliser les bons outils de gestion des tests

Les outils de gestion des tests jouent un rôle essentiel dans la réussite des tests en permettant aux équipes DevOps de travailler en collaboration et d’accélérer la sortie de logiciels de haute qualité. Les bons outils offrent une intégration supérieure avec vos outils de gestion de projet, de suivi des problèmes et d’automatisation dans la chaîne d’outils DevOps.

La nature continue des choses dans DevOps conduit parfois à un manque de transparence et de visibilité. L’utilisation d’analyses de qualité, de gadgets de reporting et de tableaux de bord permet aux membres clés de l’équipe et aux parties prenantes de suivre de près les progrès réalisés, même lorsque le volume des tests augmente. Les informations utiles et les renseignements obtenus à partir de ces données permettent de raccourcir la boucle de rétroaction et de fournir une visibilité en temps réel sur la qualité.

Tout le monde doit s’adapter

La perception commune est que dans le nouveau paradigme, les testeurs et le QA doivent s’adapter. Tout comme la qualité doit passer du statut de fonction autonome à celui de partie intégrante de toute la chaîne de développement, il en va de même pour les autres fonctions.

En même temps, les tests dans DevOps ont besoin d’un modèle d’expertise plus distribué et plus consultatif. Cela signifie que le rôle de la nouvelle QA est moins transactionnel et plus stratégique, en ajoutant le plus de valeur possible dans le SDLC. Les testeurs sont désormais des consultants pour les décisions de haut niveau concernant les tests et la qualité. Une approche idéale consiste à intégrer le QA directement dans l’équipe de sprint ou de mêlée et à créer un centre d’excellence ou un groupe de consultants pour donner des conseils sur des questions de qualité spécifiques et stratégiques.

À l’ère des DevOps et de l’Agile, il est impossible d’aborder les tests de manière conventionnelle. Afin d’étendre et d’accélérer le QA de manière adéquate pour les DevOps d’entreprise, les entreprises doivent repenser leurs objectifs et résultats globaux en matière de tests.

Alfredhttps://www.alfreddagenais.com
Je suis un développeur Web Full Stack sénior. Chaque jour est pour moi une journée de plus pour découvrir de nouvelles idées. Le développement web et l'informatique sont omniprésents dans mon quotidien. Pour que la créativité soit à son maximum, il ne faut pas avoir peur d’expérimenter et nous avons tous que le Web est infiniment grand pour expérimenter nos idées.

Share this article

Recent posts

Popular categories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Recent comments